The Battle of the Châteauguay

View from near the officer's barracks

“View from Near the Officer Barracks, Citadel, Quebec-Cap Tourment, Island of Orleans, 1840,” by Millicent Mary Chaplin. Image courtesy of Library and Archives Canada, 1956-62-13.

In October 1813 , Black soldiers participated in a decisive battle in Lower Canada, known as “The Battle of the Châteauguay.” It took place near the Châteauguay River, not far from Montreal. For the Americans, Kingston was the ultimate prize because it was the storehouse of British resources.  However, they  knew that in order to take Kingston and cut off its life-line to Britain, Montreal had to fall.

4. Voltigeur in Uniform_G. A. Embleton_Parks Canada

Voltigeur in Uniform by G. A. Embleton. Image courtesy of Parks Canada.

President Madison sent two armies to Lower Canada. They were supposed to meet and take Montreal together. One American army arrived ahead and set up camp near the Châteauguay River and waited for their second army. Meanwhile, the Lower Canadian forces, under Charles de Salaberry, prepared for battle. De Salaberry’s army consisted of the Voltigeurs (both English and French), the Canadian Fencibles, native warriors, and militiamen from both the Sedentary and Select Militias units. Several Black men were amongst the Voltigeurs, including Henry Thomson, John Dolphin, Castor Jay, and John Williamson, who were French-speaking farmers.

De Salaberry used many clever tactics to defeat the Americans, who had ten times the number of fighting men. Black buglers played a key role in tricking the Americans into thinking there were more soldiers hiding in the woods. Black soldiers were among those who turned their red coats inside–out, so that the Americans would think that there was a second army attacking; when they reappeared from the forest, they were now in white coats! They whooped and hollered along with their comrades, making a blood-curdling noise that sent many Americans running for their lives.

Against huge odds, the Canadian forces won the battle and saved Montreal. The Black Voltigeurs were proudly among the victors!

Read the Report

Watch the Augmented Reality vignette

Download the Lesson Plan

Check out the related documents

Back to Regions

 

La Bataille de Châteauguay

En octobre 1813, des soldats de race noire ont participé à une bataille décisive dans le Bas-Canada connue historiquement comme la « Bataille de Châteauguay ». Cette bataille s’est déroulée près de la rivière Châteauguay, non loin de la ville de Montréal. Pour les Américains, Kingston représentait la plus grande victoire en raison des entrepôts abritant les ressources britanniques. Cependant, les Américains savaient que s’ils étaient pour conquérir Kingston, la ville de Montréal devrait tomber. 

3C-GR12-Charles-de-Salaberry-at-the-Battle-of-the-Chateauguay1

The Battle of Châteauguay, by E.H. de Holmfield.

Le président Madison a envoyé deux armées dans le Bas-Canada. Ces deux armées devaient se rencontrer et prendre la ville de Montréal. Une des armées est arrivée avant l’autre et a établi son campement près de la rivière Châteauguay. Pendant que les soldats attendaient l’autre armée américaine, les forces du Bas-Canada, sous ordre de Charles de Salaberry, se sont préparées pour la bataille. Son armée était composée de Voltigeurs (d’origine anglaise et française), de Territoriaux, de guerriers autochtones et de miliciens provenant d’unités sédentaires et d’unités milices sélectionnées. Plusieurs hommes de race noire faisant partie de l’unité des Voltigeurs, y compris Henry Thomson, John Dolphin, Castor Jay et John Williamson, des fermiers de locution française. 

Charles de Salaberry fera usage de tactiques rusées pour défaire les Américains qui avaient dix fois le nombre de combattants. Les clairons noirs ont joué un rôle déterminant en faisant croire aux soldats américains que les forces canadiennes cachées dans les bois étaient plus nombreuses qu’elles l’étaient en réalité. Les soldats noirs ont été parmi ceux qui ont retourné leur manteau rouge pour faire croire aux Américains qu’une deuxième armée attaquait lorsqu’ils sont réapparus en blanc en sortant de la forêt! Ils ont poussé des cris et hurlé avec leurs camarades, faisant des bruits d’enfer de sorte que plusieurs soldats américains ont pris leurs jambes à leur coup.

Malgré cette grande adversité, les forces canadiennes ont gagné la bataille et sauvé Montréal. Les Voltigeurs noirs étaient parmi les victorieux!

Lire le rapport

Visionner la vignette à réalité augmentée

Télécharger le plan de cours

Retour à la page sur le Bas-Canada

Retour à la page sur les régions

 

Share